Carnets de voyage : Go West, mes adresses californiennes.

Comme je le disais dans un précédent post, cet été, c’était road trip dans l’ouest américain. Mais je ne suis pas là pour te parler du Golden Gate Bridge ni des grands parcs nationaux, encore moins de la taille moyenne de la bagnole du ricain moyen… Par contre, si toi aussi, tu décidais de t’envoler pour les grands espaces et les villes qui n’en finissent pas, voici ma sélection d’adresses pour le boire et le manger.

PS : merci à E (beaucoup), au Routard (un peu) et au hasard (souvent).

*** LOS ANGELES ***

Umami Burger : Probablement l’un des meilleurs burgers que j’ai eu l’occasion de déguster, à accompagner de frites aux truffes… Le pain est brioché et tatoué du « U », emblème de la chaîne (tu trouveras plusieurs adresses en Californie).

Local 1205 : Si tu penses que Venice Beach est incontournable, surtout si tu es fan de muscles et de freaks en tous genres, mais qu’en même temps tu as envie de manger et de faire du shopping, Local 1205 pourrait bien te plaire, avec ses sandwiches parfait (pour info, les morceaux de dinde sorte tout droit de la dinde posée sur le comptoir). Tu pourras aussi t’y désaltérer d’un jus de coco dans sa noix ou y acheter des produits (la plupart européen, dans ce cas oublie). Ensuite, tu n’auras plus qu’à poursuivre ta balade sur Abbott Kinney Blvd pour les boutiques et galeries et finir par les célèbres petits canaux de Venice.

The Misfit Bar : Si tu traînes vers Santa Monica et que tu cherches un endroit un peu « classe » pour manger et te poser sur de confortables banquettes, The Misfit Bar is the place to be!

Intelligentsia : Pas si facile que ça de trouver du vrai bon café aux US… Si tu ne peux te passer de ta dose de caféine, fais un saut dans un Intelligentsia (plusieurs adresses).

La Descarga : Pour aller fumer un cigare en buvant un cocktail, écouter de la musique (mini concert au balcon…), danser (à noter : plutôt bar dansant que boîte de nuit). Le lieu se fait un peu secret, ce qui lui donne un certain charme. Et la beauté du bar et des bouteilles alignées vaut le détour. Attention, dress code exigé et prix un peu piquants!

Cliff’s Edge : Une immense terrasse cachée avec un grand arbre en son centre et c’est bon!

*** LOS FELIZ (district de LA -A-DO-RABLE-) ***

Little Dom’s : Bon italien, prenez les classiques meat balls, c’est un ordre!

Figaro : Si tu as le mal du pays et que tu es en manque de brasserie parisienne, ne cherche plus. Il paraît même que Natalie Portman y a ses habitudes…

Fred 62 : Milk Shakes et carte variée (grands classiques de ce qu’on peut trouver aux US) pour ce lieu rappelant les diners d’autrefois. Terrasse assez grande avec brumisateurs intégrés!

*** SAN FRANCISCO ***

Dottie’s True Blue Cafe : Pour le p’tit déj, voire même pour le brunch! Portions gargantuesques mais bonne cuisine (les muffins déchirent). Le matin, attends-toi à faire un peu la queue, sauf si tu es seul avec ton journal… A faire!

Blue Bottle Cafe : Pour le p’tit déj’ et un vrai bon café. Le matin, il te faudra également faire la queue, mais c’est une règle dans beaucoup d’endroits. Fais toi une raison, et profite des odeurs de grains torréfiés en attendant. Si tu le souhaites, tu pourras faire une expérience originale en goûtant leur fameux Siphon Bar. A défaut de tester (sauf si le jus de chaussette puissance 1000 est ta passion), tu pourras observer le fonctionnement des siphons à café à dépression.

Nopa : Pour dîner. Service un peu long. Mais les cocktails sont fameux et le lieu, branché et agréable. Juste à côté de la salle de concerts The Independent.

Showdown : Difficile à trouver (merveilleux exemple de rencontre au hasard). Pour boire un (des) verre(s) confortablement installé au bar. Staff très sympa.

The Red Victorian : Pour être Peace & Love, grignoter rapidement un bon sandwich, boire un smoothie, parler engagement avec les bénévoles. Fait aussi Bed & Breakfast.

Cha Cha Cha : A deux pas du Golden Gate Park (pas celui du pont, l’autre, en forme de rectangle). Coloré. Cuisine de type tapas et mexicain (« Carribean restaurant« ). Surtout, prenez un pichet de sangria, voire deux. Voire trois.

Noc Noc : Pour un verre en soirée. Évite la drogue, tu pourrais y faire un bad trip.

*** SANTA CRUZ ***

On ne s’y est pas pris assez à l’avance pour un camping à Big Sur. Ok, on s’y est pris le jour même. Du coup, il a bien fallu trouver une ville du coin où poser nos valises une nuit. Ce sera finalement deux. Un peu comme pour Flagstaff dans l’Arizona, cette petite ville nous a séduit. On a aimé boire du vrai café (encore) au Verve Cafe, boire des bières et jouer aux fléchettes au pub The Poet & The Patriot, prendre le brunch chez Zachary’s, dîner au Hula’s Island Grill (carrément kitch et faussement dépaysant mais au final assez bon) et dormir dans l’une des plus charmantes auberges de jeunesse qui soit : The Carmelita Cottages.

*** BON VOYAGE!! (et vive le kitsch) ***

Laisser un commentaire