Nanashi

C’était un dimanche de Fashion Week. Et quoi de plus drôle que d’observer ses victimes dans les rues du Marais? Mais réserver un brunch sympa à Paris le dimanche à 10h30 pour 13h00 relève de plus en plus du miracle. Après quelques recherches et quelques coups de fil n’ayant mené nulle part, je tombe sur un article vantant le bento à la parisienne de chez Nanashi. Voilà, je l’avais enfin trouvé ce petit brunch attrayant qui voulait bien de nous.

Il y a maintenant de nombreux mois, je passai devant cet ancien restaurant italien où les assiettes de pâtes étaient des plats et la déco était sombre et folklorique. On y faisait des travaux, l’espace devenait plus clair, plus hype sans doute. Juste en face, Tartes Klüger nous avait déjà délicieusement empli les panses. Je t’en dirai bientôt un peu plus.

Mais pour l’instant, revenons à Nanashi. Une entrée toute en longueur, passage devant la cuisine, histoire de te mettre l’eau à la bouche. Déco minimaliste et épurée, tableau noir et menu aux lettres multicolores pour la salle où l’on nous installe. A l’occasion, tu trouveras une autre salle au fond, plus petite et à l’atmosphère plus boisée. On est loin du côté chaleureux et cosy des salons de thé british, et franchement, ça tombe bien.

On prend le bento à 16 euros. Et un petit jus na-tu-rel. C’est beau, c’est frais, c’est sain, c’est bon. Côté quantités, ni trop, ni trop peu. Les serveurs sont serviables et attentionnés. Etonnant, pour les looks et le quartier. Agréable même.

 

On aurait pu s’arrêter là. Mais en entrant, on a croisé les desserts. On les voit défiler en salle depuis le début. Et la liste du tableau noir est longue. Et extrêmement tentante. On hésite un moment. Un tarte? Un fondant? Un breton? Un cheesecake? L opte pour la tarte aux figues et noix. R pour une autre tarte. On m’annonce la rupture du stock de cheesecake. Je finis par me consoler avec le fondant au chocolat, qui finira dans le top 3 de ma liste « Best fondant au chocolat on Earth« .

 

Conclusion, chez Nanashi, on y retournera, pour le don de boeuf, qui paraît-il, déchire sa mère, et pour tout le reste.

NanashiCollage

Nanashi.

CHARLOT : 57 rue Charlot, 75003 Paris. Métro Filles du Calvaire.
Ouvert du lundi au vendredi de 12h00 à 15h00 et de 19h30 à 23h00, samedi et dimanche de 12h00 à 16h00 et de 19h30 à 23h00.

PARADIS : 31 rue de Paradis , 75010 Paris. Métro Poissonnière.
Ouvert du lundi au vendredi de 12h00 à 15h00 et de 19h30 à 23h00, le samedi de 12h00 à 16h00 et de 19h30 à 23h00 et le dimanche de 12h00 à 16h00.

Laisser un commentaire