Le Calbar

Il était 23h00. Nous avions encore un tas de choses à nous dire. Et nous n’avions finalement pas assez bu pour une telle nouvelle, surtout qu’il fallait boire pour P. Après avoir quitté ce sympathique restaurant où nous étions les quatre dernières âmes attablées, on errait rue de Charenton. Cette errance fut de courte durée puisque le Calbar, où nous n’étions encore jamais allés, se trouvait à peine à quelques mètres.

L’endroit n’est pas particulièrement vaste, mais on aime les touches industrielles d’un côté et le salon de fumeurs de cigares amateurs de brandy de l’autre. Au fond c’est déjà pris, on penche donc cette fois pour NYC plutôt que pour Londres. On ne sait pas trop quelle idée vint en premier à l’esprit des créateurs, de la tenue ou du nom, toujours est-il que dans ce bar au nom évocateur, les serveurs sont en caleçon. Ce qui ne les empêche pas pour compléter la panoplie de porter chemise, nœud pap’ et même chapeau pour certains. L’accueil est original donc. Pour autant, nous ne sommes pas dans un équivalent « masculin » du Hustler. Ici, ces messieurs ont su allier subtilement l’amour de la mixologie (et de drôles de machines associées), un certain attrait pour les bars d’hôtels et un peu d’humour potache.

La carte des cocktails, vins et surtout spiritueux est longue et variée. Alors plutôt que de s’y perdre, on demande conseil. Celui-ci est avisé, bavard et joyeux. Du coup, on fait confiance. Aveuglément. Et nous n’avons pas été déçus, chaque verre était parfaitement exécuté.

Conclusion : si tu traînes un soir tard rue de Charenton (qui n’est pas connue pour être un repère d’endroits coolos, il faut bien le dire), souviens-toi que s’y trouve ce bar sympa. Et surtout, n’oublie pas de mettre ton plus beau caleçon, ta plus belle culotte, on ne sait jamais.

LeCalbar_Collage

Le Calbar. 82 rue de Charenton, 75012 Paris. Métro Ledru-Rollin / Gare de Lyon.
Ouvert du lundi au samedi de 17h00 à 2h00.
Carte de spiritueux très fournies, cocktails entre 12 et 15 euros en moyenne.
Enfin, si tu as une petite faim, le Calbar propose quelques sandwiches à 11 euros et des planches entre 14 et 16 euros.

Laisser un commentaire