Big Fernand

En ce jour de weekend avant l’heure, on avait prévu une expo au Musée d’Orsay, et des verres au Little (dont je te parlerai très prochainement). Mais entre les deux, on savait qu’on aurait la dalle. Un café et deux tartines pris à 11h du matin n’étant pas assez nourrissants. On hésite entre burger au Big Fernand et hot-dog au Little Fernand. Ce sera burger. Petite bière au rade d’à côté en attendant l’ouverture, car cette fois c’est sûr, pas question de faire une heure de queue. Évidemment, d’autres ont eu la même idée mais on est en pole position. L’endroit est minuscule. À l’intérieur, la team, composée d’une bonne dizaine de personnes au look rétro, est conviviale. Très. Et efficace : en moins de dix minutes, on récupère nos plateaux appétissants.

Après avoir testé les Cantine California, Blend et autre Camion qui Fume, le « hamburgé » de Big Fernand se défend extrêmement bien. Pain préparé spécialement par un boulanger, viande française hachée sur place, frites faites maison chaque jour (les fernandines), fromages français non pasteurisés, sauce concoctées par un chef. Le bonheur quoi.

Le burger est gras juste comme il faut, le pain est parfait et englobe si bien les ingrédients que tout reste à sa place. Respect pour le choix de la bière (de la ch’ti). Le cheesecake est une grosse tuerie, il est léger, pas trop sucré. Une erreur s’est glissée dans notre commande, un Big Fernand remplace un Bartholomé. On se fait quand même démasquer. Pas grave, la prochaine fois, promis, on relèvera. En attendant ça nous fait une bonne excuse pour revenir  goûter le burger que R avait effectivement commandé. On testerait bien aussi le Philibert (au poulet), le Victor (au veau) ou l’Alphonse (à l’agneau). Voire, soyons fou, un burger de notre composition, avec viande, fromage, légume, sauce, herbe fraîche au choix. Et plus encore.

Alors évidemment, côté prix, on n’est pas chez McDo. Mais niveau qualité, ces deux enseignes ne jouent pas dans la même catégorie. Compte entre 16 et 18 euros pour la big formule avec burger, frites, dessert et boisson au choix. La little formule, entre  14 et 16 euros, est sans dessert.

En discutant un peu avec les p’tits gars, on apprend que la pâtissier Christophe Michalak devrait leur concocter de bonnes chose pour la boulangerie qui ouvrira bientôt ses portes rue d’Hauteville (si j’ai bien compris), et un deuxième Big Fernand ouvrira prochainement rue Saint-Sauveur dans le deuxième arrondissement. En voilà de bonnes nouvelles, pas vrai?

Sur le chemin nous menant à République direction Le Little, on rigolait en entendant derrière nous un mec dire à son pote que le meilleur kebab de Paris, d’après son cousin, était dans le quartier. On pensait alors amusés à cette vidéo désormais célèbre sur les parisiens vantant les mérites du meilleur bo bun de Paris. Et on se disait que nous venions sans doute de manger l’un des meilleurs burgers de la capitale et qu’après tout, le simple fait de vivre quelque part pouvait bien octroyer le privilège de connaître les meilleurs endroits. Bordel.

Big Fernand.
MONTPARNASSE : 86 boulevard du Montparnasse, 75014 Paris. Métro Vavin / Edgar Quinet / Notre-Dame des Champs.
Ouvert du lundi au jeudi et le dimanche en continu de 11h30 à 23h00 et les vendredis et samedis de 11h30 à 23h30.

SAINT-SAUVEUR : 32 rue Saint-Sauveur, 75002 Paris. Métro Sentier.
Ouvert en continu tous les jours de midi à 22h30 et jusqu’à 23h00 le samedi.

GALERIES LAFAYETTE : 99 rue de Provence, 75009 Paris. Métro Chaussée d’Antin – La Fayette / Havre-Caumartin.
Ouvert en continu du lundi au dimanche de midi à 19h00 (fermeture à 17h00 le dimanche).

POISSONNIÈRE : 55 rue du Faubourg Poissonnière, 75009 Paris. Métro Cadet / Poissonnière.
Ouvert en continu tous les jours de midi à 22h30 (jusqu’à 23h00 le samedi).

SAINT HONORÉ :  40 Place du Marché Saint Honoré, 75001 Paris. Métro Pyramides / Opéra / Tuileries.
Ouvert en continu tous les jours de midi à 22h30 (23h00 le samedi).

Laisser un commentaire