Claus

Il nous fallait un endroit central pour L qui venait en RER, proposant un brunch le samedi pour J qui venait en Eurostar, et sympa pour nous toutes. Il fallait aussi qu’on puisse réserver. Il me reste un tas d’adresses à tester, mais pour toujours et encore traîner dans les mêmes quartiers. Quand on aime, on ne compte pas, paraît-il.

Et puis j’ai repensé à Claus, que je voulais découvrir depuis un moment. J’avais lu sur cette adresse beaucoup de bonnes choses, beaucoup de mauvaises aussi. On se ferait donc nous-mêmes un avis, puisque ce serait la solution pour ce midi neigeux entre nanas. On changerait un peu de coin et on ferait enfin une pause avec les trucs purement anglo-saxons.

Au rez-de-chaussée de chez Claus, principalement réservé aux étagères remplies de bonnes choses et aux p’tits gars qui s’affairent au service, tu trouveras quelques rares places pour les chanceux n’ayant pas réservé. A l’étage, quelques tables, dans un espace sobrement décoré et chaleureux : banquettes, petites arcades, grandes fenêtres embuées et moquette. Verte.

La carte des brunches, tentante, nous laisse quelques minutes hésitantes. On finira par opter pour deux Claus et deux Hugo. Le jus au kiwi et au gingembre (mais pas que) est une tuerie. La corbeille de pains variés accompagnés de beurre d’Echiré est aussi généreuse que plaisante à déguster. Les confitures, originales et bio, sont à tomber. Le muesli au yaourt et fruits frais, préparé la veille d’après la carte, est très bon pour moi qui ne suis pourtant pas une adepte de ce genre de choses. Les thés viennent du Palais des Thés et le chocolat chaud est bon. Oeuf à la coque ou oeufs brouillés, on a tout aimé.

Si toi aussi, tu veux tester le brunch, sache que tu pourras choisir pour chacun d’entre eux une boisson chaude et un jus de fruit frais.
Il y en a cinq différents :
*** le Français à 14 euros avec croissant et yaourt,
*** le Hugo à 19 euros avec compote et oeufs au choix accompagnés de jambon ou de bacon,
*** le Claus à 18 euros avec oeuf à la coque et muesli,
*** le Frühstück à 21 euros avec jambon, fromage et riz au lait au caramel,
*** le Jean-Jacques Rousseau à 25 euros avec son coeur de filet de saumon et ses fruits rouges frais.

Claus se décrit comme étant l’épicerie du petit-déjeuner. Les amateurs de brunch avec une bonne part de salé et dégoulinant de bacon risquent d’être déçus. Pourtant, les formules sont copieuses et délicieuses. C’est frais, et souvent bio. On se dit qu’on aimerait travailler dans le quartier pour pouvoir aussi y tester un déjeuner, tant la quiche et la salade de la table voisine nous ont l’air appétissant. En plus, le service est agréable, malgré les escaliers. A noter enfin : la réservation n’est pas une option si tu veux être sûr(e) d’avoir une petite place!

ClausCollage_2

Claus. 14 rue Jean-Jacques Rousseau, 75001 Paris. Métro  Louvre-Rivoli.
Ouvert du lundi au vendredi de 8h00 à 17h00 et le weekend de 9h30 à 17h00.

Laisser un commentaire