L’Ebauchoir

Le nombre de bars capitalesques étant actuellement malheureusement en baisse, je vais te parler de l’une de mes plus anciennes adresses de resto, qui est aussi l’une de mes préférées. Ma rencontre avec Paris et mon amour pour cette ville auraient sans doute été bien différents si, à mon arrivée il y a maintenant quelques années, je n’avais pas atterri dans cet appartement de la rue d’Aligre. Il y avait L et H. Puis O y a remplacé M et ses délicieuses pastas. Parfois, il y avait beaucoup plus de monde. Ça jouait au baby-foot qui trônait au milieu du salon. Ça dansait sous la boule à facettes. Il y avait Monsieur Banane, figure emblématique du marché, et les cris des enfants de l’école d’à côté. Et il y avait l’Ébauchoir. Et il y a l’Ébauchoir.

Ce petit resto, un peu à l’écart du Faubourg Saint-Antoine, dans un morceau de rue sans grand intérêt si ce n’est sa  terrasse en été, fait pour moi partie de ces endroits qui font que Paris est Paris. Digne des grands clichés ancrés dans l’imaginaire des étrangers, tout en étant, au fond, typiquement parisien. Je te parle de l’un de ces lieux qui mettent tout le monde d’accord. Ici, les parisiens cessent de snober les touristes et les touristes osent affronter sans gêne les parisiens.

On est dans le bistrot de quartier qu’on aime, la cantine brasserie où habitués et explorateurs culinaires se côtoient. On se régale. A tous les coups. La carte change au fil des saisons, ce qui n’est pas pour nous déplaire. Le vin à la ficelle peut s’avérer une affaire délicate sur les plans physique et financier, mais on ne peut que se laisser tenter pour accompagner une entrée, un plat et un dessert. Si tu n’as pas réservé et qu’il y a un peu d’attente, apérote donc au comptoir. On prendra soin de toi avec une efficacité incontestable. Profites-en pour taper la discute avec le taulier affairé, mais affable. Même si la grosse voix peut impressionner.

Le formule midi est abordable. Le soir, la carte est variée et attrayante pour des prix, certes un peu moins attractifs, mais tu n’en sortiras jamais déçu. Enfin, sache que côté dessert, tu pourras te resservir du riz au lait à VO-LON-TE! Alors, elle est pas belle la vie à Paris?

L’Ébauchoir. 43 rue de Cîteaux, 75012 Paris. Métro Faidherbe-Chaligny.
Ouvert du mardi au samedi de 12h00 à 14h30 et du lundi au samedi de 20h00 à 23h00 (ouverture à 19h30 le vendredi et le samedi).

Un commentaire sur “L’Ebauchoir

Laisser un commentaire