Kopi Cream

J’ai rencontré Benoît dans le Nord de l’Australie. On remplissait alors nos poches de backpackers de quelques dollars en remplissant des « bins » de mangues au milieu de vergers infinis. Nos journées commençaient tôt, très tôt, avec lever de soleil et envol d’oies sauvages. Elles se finissaient au gré des orages tempêtueux marquant le début de la saison des pluies. Avec compet pour atteindre les machines à laver et les rice cookers les premiers (long story).

Dix ans plus tard, c’est dans un petit coffeeshop à deux pas de Bastille que je l’ai recroisé. Mais pas dans n’importe quel coffeeshop puisque cet endroit est le projet qu’il a concrétisé avec Georges. Il y a des airs d’Australie, mais pas que. D’Indonésie aussi. Dans cet archipel, on trouve le café le plus cher du monde, le kopi luwak. Responsable de son prix élevé : une petite civette, qui en digérant la pulpe des cerises du caféier, donne un café sans amertume et, aux dires des spécialistes, délicieux. Je te laisse faire les déductions concernant les grains (nettoyés et moulus évidemment). Voilà pour l’origine du nom de cette charmante adresse : Kopi Cream.

Tu pourras donc y boire du bon café, préparé dans les règles de l’art. Tout comme le chocolat chaud, servi avec de petits marshmallows. Pour ta pause déjeuner, quiches et salades sont au menu. Pour le goûter, petits gâteaux faits maison et boissons variées. Si tu cherches un endroit où l’on sert des plats sans gluten, Kopi Cream peut désormais faire partie de ta liste. En particulier pour le brunch avec smoothie, pancakes, bowl ou quiche, boisson chaude, granola ou cake. Cerise sur le gâteau : l’accueil adorable de Benoît et Georges.

Bref, il manquait dans le quartier un lieu cosy et agréable comme celui-là. Ça n’est désormais plus le cas, et c’est tant mieux.

Kopi Cream.
16 rue Daval, 75011 Paris.
Métro : Bastille / Bréguet-Sabin
Ouvert du mardi au vendredi de 8h30 à 18h30 et le week-end de 9h30 à 18h30.
Brunch sur réservation, samedi et dimanche de 11h30 à 15h00. 24 euros.

Laisser un commentaire