Le Point Ephémère (et Animal Kitchen)

le Point Éphémère (FMR pour les intimes et les flemmards) propose un million de choses, comme de bons concerts. Voici une liste non exhaustive des choses qu’on aime y faire :

*** UPDATE avril 2016***

AnimalKitchenCollage_1
Crédit photo : Thibaud Larrieu Gibier

Hier soir, c’était l’anniversaire de P.

Direction l’un de nos spots phare au bord du canal : le Point FMR.

Depuis le début du mois d’avril 2016, un nouveau résident occupe la cuisine de ce lieu éclectique : Animal Kitchen. Et ça n’est pas pour nous déplaire. Une fois n’est pas coutume, le point FMR nous propose cette fois de manger du bon, de l’élaboré, et du pas cher. Fini pour le moment le food truck situé presque perpétuellement sur la terrasse, ce qui a l’avantage indéniable d’agrandir celle-ci, pour le plus grand bonheur de ceux qui comme nous veulent chiller au soleil.

Dans l’assiette, « tapas et mets streetfood », c’est comme cela qu’Animal Kitchen décrit sa cuisine fusion inventive et colorée. Et il y en a pour tous les goûts : des burgers, des salades , des soupes, et pour finir, une touche sucrée. Chaque semaine, la carte est évolutive en fonction des saisons et des inspirations du chef, Antonin Girard, qui a notamment fait ses armes à l’école Ferrandi et chez Muxu (dont je dois te parler depuis un bail d’ailleurs). En clair, des valeurs sûres. Avec ses potes d’enfance, ils ont aussi créé le label de musique indépendant Animal Records, pour lequel Antonin officie déjà depuis un moment lors de leurs événements festifs et sonores. Désormais, il sera également en mode résidence à deux pas de Jaurès, offrant au point FMR un atout supplémentaire indéniable, et pour longtemps on l’espère.

En effet, nous avons goûté le burger (pain à tomber, fromage fondant et viande parfaitement cuite) et les frites de patates douces au paprika fumé et à la coriandre. Et nous étions tous d’accord pour les qualifier de tueries. Alors on à hâte de découvrir les tapas la prochaine fois. Avec délice.

Menu sandwich + frites ou dessert à 12 euros. Menu salade + soupe ou dessert à 11 euros.
Menu découverte avec les 6 tapas de la carte à 35 euros (tapas à l’unité entre 6 et 9 euros).
Desserts à 4 euros.
Sur place ou à emporter.

Tous les jours, service continu de 12h30 à 23h00.

***

Depuis le début des beaux jours de 2015, il y a un rooftop au point FMR. Nous, on préfère en bas. Mais si tu veux prendre de la hauteur au bord du canal, sache que c’est possible ici (après avoir pseudo réservé).

Au retour des beaux jours, ouvert du mercredi au dimanche de 11h00 à 16h00 et de 18h00 à 22h00.
E
ntrée libre sur réservation (6 personnes maximum) au 200 quai de Valmy, côté rue.
P
rivatisable pour les groupes les lundis et mardis.

LePointFMR_Collage

***

La première fois que je te parlais de cette adresse ici, c’était pour te raconter ça :

Dimanche 11. On avait tout calculé. Petit ciné. Petite bière. Petit burger. Et Colette s’est goinfrée. Bref, on a ravalé notre salive après s’être contenté d’un film, clairement pas du dimanche. Heureusement, le Point Éphémère et le soleil couchant étaient là.

Dimanche 18. Cette fois sera la bonne, bordel. On l’aura notre burger concocté par une vraie ricaine.

19h00. Évidemment, buzz et Paris faisant bien la paire, plusieurs dizaines de personnes nous devancent déjà. P et R sont missionnés pour les bières. Histoire de patienter. De toutes façons, debout, dehors, à boire des coups, ou debout, dehors, à boire des coups et faire la queue, c’est bonnet blanc et blanc bonnet. On fait la queue sans vraiment la faire quoi. Alors on reste et on résiste à l’appel du McDo où l’on aurait pu finir en d’autres circonstances.

20h30. Les bières sont vides, et si la tentation est là, on refrène nos ardeurs, car on connaît trop bien le truc réellement négatif du Point Éphémère : l’état des chiottes. Ça commence sérieusement à être long. Mais la joie d’être entre potes est plus forte. Si.

Et, alors que devant nous filent encore de nombreux morfalous :
Combien allez-vous en commander ?
12.
Aïe, si mon compte est bon, il ne vous en restera que 4.

Tristesse sur nos visages. Cri de désespoir provenant des dizaines d’estomacs qui attendent derrière nous. On reste. Les quatre derniers burgers seront pour nous. Avec un peu de chance, il en restera un peu plus, peut-être même 12. Who knows, comme on dit là-bas. Le mec derrière nous connaît le prénom de celui qui prend les commandes et croit que le harceler va lui ouvrir des portes. On a conscience du pathétique de la situation. Mais il y a visiblement pire que nous, au fond.

Il commence à pleuvoir lorsqu’on atteint enfin le toit de la baraque à frites, concept venu tout droit de Belgique du Camion Qui Fume, concept tout droit venu des US. On commande, ce qui ne veut pas dire que nous serons servis dans 5 minutes. Alors on attend et on discute. Encore.

Notre commande est la dernière. On est venu pour rien le weekend dernier. On est 12 et on a 4 burgers et 4 frites. On a le sourire aux lèvres. Mais business is business baby. Il reste des frites et du cheesecake. Qu’on imagine finir tristement au fond de la poubelle.

Mais soyons (très) honnêtes, lorsque Kristin, la chef vient nous demander si l’on a aimé, on a envie de lui dire que la viande, la sauce, tout, déchirent. Et que la prochaine fois, on viendra plus tôt. C’est gras, c’est bon. Vraiment. Bref, dix euros la formule burger + frites, c’est plus cher que chez Ronald, mais c’est meilleur.

Tous les dimanches de 18h00 à 22h00. Et pour suivre Le Camion Qui Fume, toutes les infos ici.

LePointFMR_Collage1

Le Point Éphémère. 200 quai de Valmy, 75010 Paris. Métro : Jaurès / Stalingrad.
Ouvert du lundi au samedi de midi à 2h00 et le dimanche de 14h00 à 21h00.

2 commentaires sur “Le Point Ephémère (et Animal Kitchen)”

Laisser un commentaire