Deux dépanneurs pour le prix d’un au cœur du fameux SoPi

L’ouverture en 2013 du premier restaurant post food truck, installé en face des célèbres Mansart et Carmen, avait fait grand bruit. Puis le Dépanneur a de nouveau fait parler de lui l’automne dernier en prenant possession de la boulangerie située sur le trottoir d’en face. L’idée : créer une annexe de l’aîné, plus axée finger food et cocktails. On a souvent entendu dire que l’endroit était branchouille et au service pas forcément très sympathique. On a quand même voulu vérifier. 

Alors certes, on est loin du PMU où Michel et Dédé refont le monde au comptoir en se tapant leur dix-huitième ballon de rouge de la journée. Et en effet, le trio que forment le Dépanneur avec ses deux voisins est totalement dans la lignée des nouvelles adresses parisiennes à cause desquelles le terme gentrification nous pique l’audition. Mais force est de constater que le spot qu’ils offrent est séduisant.

A l’heure à laquelle nous arrivons, les deux grandes terrasses ont déjà été prises d’assaut, et l’optique de nous poser toute la soirée à l’intérieur, bien que celui-ci soit presque entièrement vide, nous enchante moyennement. On visite les deux lieux, à la déco pouvant rappeler le Mexique et certains diners californiens avec leurs banquettes et leurs cactus (voire un chalet savoyard à cause du bois très présent). Nous nous installons finalement au bar du premier né des Dépanneurs, les serveurs étant bien plus affables que les voisins. L’idée : y boire un verre (hé), et miser sur le fait que deux places se libéreraient bientôt en terrasse. L prend une bière et j’opte pour un cocktail (réussi) à base de gin : le Charlie Chaplin. Pari gagné, car nous n’avons pas fini nos verres qu’on nous installe une petite table et deux petits tabourets en bois au soleil.

A la carte, principalement des tacos et des burgers. Ces derniers sont estampillés Cantine California, une valeur sûre se dit-on. On opte donc pour The Dude Burger : Beaufort, poivrons grillés, oignons caramélisés, bacon, laitue, tomates, oignons rouges, pickles et mayonnaise maison. Le pain est bon, la viande, commandée saignante, s’avère être cuite plus qu’à point, on cherche le Beaufort,… Bref, pas immangeable, mais pour 17 balles, on s’attendait à mieux de la part d’un burger Cantine California, qu’on a autrement plus apprécié et à plusieurs reprises en mode food truck. Conclusion, il faut bien reconnaître que c’est une adresse idéale pour la terrasse, les cocktails, et disons le mode grignotage (et la prochaine fois on goûtera les tacos), mais si tu veux manger un burger dans le coin, opte plutôt pour le Mansart, pas spécialiste du genre mais plus doué malgré tout (et mate les barbus!).

LeDépanneur_2

LeDépanneur_3

LeDépanneur_4

LeDépanneur_6

LeDépanneur_5

Le Dépanneur Pigalle. 27 rue Pierre Fontaine, 75509 Paris.
Le Dépanneur Terrasse. 3 rue Mansart, 75009 Paris.
Métro Blanche.
Ouvert tous les jours de 10h00 à 2h00.
Bières : 5-7 euros. Verres de vin : 5-11 euros. Cocktails : 10-12 euros en moyenne. Softs : 5-8 euros.
Tacos et burgers : 16-17 euros. Autres plats et entrées (salades, steak de thon,…) : 10-21 euros. Desserts : 8 euros.

Laisser un commentaire