Neobento

J’ai erré tant de fois dans ce quartier, dans cette rue. J’ai aperçu si souvent la devanture de ce petit restaurant sans jamais avoir l’occasion de m’y attabler. Il paraît que la vie n’est qu’une question de timing.

Il n’y a pas si longtemps, Neobento n’ouvrait pas en soirée. Ce soir-là, S avait envie d’Asie, de légèreté et de fraîcheur dans son assiette. En fouillant sur l’internet, c’est finalement un peu par hasard que je retombai sur cette adresse qui semblait avoir changé d’avis sur l’option dîner. Un coup de fil, histoire d’être sûre que l’endroit était bien ouvert et nous voilà en route pour l’un de mes derniers gros coups de coeur parisiens. Indéniablement.Chez Neobento, pour le déjeuner, c’est toi qui compose ton bento au comptoir. Les vendredis et samedis soirs, « on met les petits bentos dans les grands« . Le service est alors à table et la carte se compose d’une sélection de plusieurs portions pour composer ton bento, le tout pour 25 euros.

Une petite terrasse t’accueille si le temps le permet. A moins qu’il ne fasse vraiment très beau, préfère l’intérieur, à mon sens bien plus cosy, avec une déco chaleureuse aux accents scandinaves. Dans l’assiette, enfin, dans le bento, la tendance est quant à elle plus à l’Est qu’au Nord, avec quelques touches occasionnelles plus européennes.

La formule du soir se compose :
* de deux entrées (aubergine caramélisée et baies de Sansho pour S, trio de soupes miso -rouge, blanche et noire- pour moi),
* de la salade fraîcheur du moment,
* d’un plat (temaki de tofu et shiitake pour S et tataki de thon, chutney de Granny et gingembre pour moi),
* d’un accompagnement (nouilles soba au thé vert et shiso pour S, émietté de rattes, olives et tomates confites pour moi),
* et d’un dessert (crème au chocolat bio et son croquant au yuzu pour toutes les deux évidemment).

Tout est délicieux, frais et cette crème au chocolat fut sans doute l’une des meilleures DE MA VIE (et crois-moi, je sais aussi bien reconnaître un bon dessert au chocolat que le Dude un mauvais White Russian). Niveau quantité, ce n’est ni trop light, ni trop copieux, c’est juste ce qu’il faut. Et pour 25 euros, cela nous semble vraiment raisonnable. Quant à l’accueil, il est tout simplement adorable.

Bref, rien à redire, ce Neobento est une très belle découverte. Une seule envie, y retourner autant que possible et tester peut-être enfin la formule déjeuner.

Neobento_1

Neobento_2

Neobento_3

Neobento.

2 adresses :

Filles du Calvaire. 5 rue des filles du Calvaire, 75003 Paris. Métro Filles du Calvaire.
Ouvert du lundi au samedi de midi à 18h00 et le dimanche de midi à 16h30.

Poissonnière. 58 rue du Faubourg Poissonnière, 75010 Paris. Métro Poissonnière.
Ouvert du lundi au samedi de 9h00 à 18h00.

Laisser un commentaire