La Rallonge

 

Voilà un bar à vin et tapas qui mérite le détour. L’accueil est chaleureux, convivial. Les conseils sur le choix des vins est avisé. Quant à la carte des tapas, elle est plus qu’alléchante. La Rallonge, c’est l’autre adresse du chef Geoffroy Maillard, sévissant déjà à la Table d’Eugène toute proche (que j’ai d’ailleurs encore plus hâte de découvrir après ma soirée à la Rallonge).

Accoudé(e) au bar ou bien perché(e) sur un tabouret autour d’une table haute, tu pourras boire de bons vins et te régaler de tapas de bistrot. En attendant les retardataires, on profite d’une planche mixte idéale pour l’apéro avant de nous lancer dans les choses sérieuses :

** nems de langoustine à la menthe et salade thaï, sauce aigre douce,
** chipirons à la plancha, piquillos farcis à l’aubergine, huile vierge, olives et fines herbes,
** tartare de daurade et mangue, lait de coco et concombre (miam, dommage qu’il n’y ait pas de mot plus fort),
** thon mi-cuit, tomates, citron et basilic, caviar d’aubergines et dentelles de pain (à tomber à la renverse),
** cannelloni de chèvre frais, tomates confites et tapenade, salade de riquette,
** mozzarella panée au basilic, confiture de tomates,
** mini cocotte de risotto de coquillettes aux cèpes et à la truffe (méga tuerie au passage),
** sans oublier les classiques, simples, mais inévitables croquetas comme on dit là-bas.

Alors évidemment, on n’est pas dans un vieux rade situé dans l’une de ces ruelles sombres d’Espagne, du coup, table sur une bonne dizaine d’euros en moyenne par portion. Mais sache qu’elles sont assez généreuses et surtout bien plus élaborées.

 

Tu préfères te cantonner à l’apéro? Aucun problème, à toi de mixer les fromages et la charcuterie au gré de tes envies. Et il y a de quoi faire. En fonction de la quantité et de la qualité du produit, tu pourras choisir des parts allant de 6 à 33 euros.

Si tu souhaites clôturer le tout par une note sucrée (mousse au chocolat, riz au lait, salade de fruits,…), la Rallonge propose aussi des tapas à 6 euros l’une.

Comme dans la plupart des endroits de ce genre qui se respectent, l’addition peut grimper assez vite, on enchaîne les (bonnes) bouteilles de vin, on veut tester l’ensemble de la carte tant les mots y donnent l’eau à la bouche. Mais une chose est sûre, nous ne finissons pas déçus. Et on se dit que la prochaine fois, peut-être que le brunch fera partie de nos nouvelles découvertes à la Rallonge. Pour 29 euros, c’est boisson chaude à discrétion (j’ai toujours trouvé cette formule étrange), jus de fruits frais, oeufs brouillés en espuma, pain et viennoiseries, plat salé au choix et tapas sucrés. Tout un programme. Pour les mômes, le brunch est en version allégée (ouf) et simplifiée pour 15 euros. Bonne idée.

La Rallonge. 16 rue Eugène Sue, 75018 Paris. Métro Marcadet-Poissonniers / Jules Joffrin.
Ouvert du lundi au samedi à partir de 19h00.

Laisser un commentaire