Café Pinson

Je me souviens d’un brunch ensoleillé avec des lyonnais chez Tartes Klüger quand celles-ci se vendaient encore dans le Marais. Il y avait alors juste assez de place pour un comptoir et deux tables de taille moyenne. A cet endroit s’est aujourd’hui installé le Café Pinson. Est-ce vraiment la même adresse que celle qu’occupaient les délicieuses tartes? En effet la surface actuelle pourrait nous faire douter. Plus aucun repère, ni point de comparaison.

Derrière la petite porte, tu trouveras un bar/comptoir présentant ce dont tu pourras te sustenter. Quelques petites places autour, sièges et mini tables par-ci, par-là. Au fond, un deuxième espace, donnant sur la cuisine légèrement ouverte. Celui-ci est plus cosy, avec des canapés et des banquettes. La déco est dans l’air du temps, mixant les époques et les tons avec subtilité. Force est de reconnaître que c’est très réussi.

Côté bouffe, le parti pris est de proposer des plats sans gluten, du végétarien et du bio. C’est detox et healthy. Avec des trucs étonnants et peu connus dans les assiettes.

La formule déjeuner est à 17 euros avec une soupe, une salade ou une tarte en entrée, un plat chaud et un dessert. Je me laisse tenter par le jus du jour (6 euros en sus quand même) répondant au nom de « coup de fouet » : pomme, coriandre, citron et gingembre. C’est vert et la touche coriandre est assez étrange mais je dois bien avouer que ça se boit bien. En entrée, L et J testent le velouté aux champignons et noix. Je suis un peu plus fofolle en osant la tarte au chou-fleur, lait de coco et spiruline. La soupe est validée. La part de tarte qui s’avère être plutôt une tartelette contenant une drôle de substance presque liquide se mange, sans plus. Pour une entrée seule, compte entre 5 et 6 euros en moyenne.

Le plat (à 9 euros seul) est un millet aux carottes jaunes et oranges, raisins secs et chou kale, plus simplement appelé chou frisé. Mais c’est moins à la mode. Souviens-toi, nous avions aimé ce petit chou lors d’une soirée Yelp. J’ai aimé. J et L moins, le côté « je m’étouffe avec des graines » étant possiblement coupable.

En dessert (entre 4,5 et 6 euros à l’unité et hors menu), on se régale d’une tarte banane-chocolat-noisette, d’une crème pralinée et d’un granola accompagné d’un yaourt de soja.

De belles et sans doute bonnes choses, pas nécessairement sur la carte, se trouvent au comptoir, n’hésite donc pas à en faire le tour avant de commander.

Les quantités pourraient paraître limite aux gourmands mais pour la défense du Café Pinson, sache que je n’ai pas eu faim de toute l’après-midi. Même pas la moindre tentation. Peut-être la faute à la spiruline toussa.

Le service est discret sans être particulièrement affable. Bons points, tout y est fait maison, la carte est changeante chaque jour. Tu peux (tu devrais) réserver. Si tu es à l’arrache, la vente à emporter est pratiquée. Enfin, si tu veux, et si tu assumes entièrement ton côté hipster, tu peux même avoir la radio parisienne Faubourg Simone dans les oreilles.

Conclusion : on aime le lieu, son atmosphère pour les petits repas déculpabilisateurs entre filles (après la cuite de la veille). Il est clair néanmoins que nous n’en ferons pas notre cantine, l’appel de la tartiflette en hiver et du barbecue en été étant bien trop tentant.

CaféPinsonCollage_2CaféPinsonCollage_1

Café Pinson.

MARAIS : 6 rue du Forez, 75003 Paris. Métro Filles du Calvaire.
Ouvert du lundi au vendredi de 9h00 à 22h00, le samedi de 10h00 à 22h00 et le dimanche de 12h00 à 18h00 (2 services brunch à midi et 14h30).

POISSONNIÈRE : 58 rue du Faubourg-Poissonnière, 75010 Paris. Métro Poissonnière / Cadet.
Ouvert du lundi au vendredi de 9h00 à 19h00, le samedi de 10h00 à 19h00 et le dimanche de 11h00 à 18h00 (2 services brunch à midi et 14h30).

Laisser un commentaire