Le Galopin

A l’époque où P habitait encore l’adorable Place Sainte-Marthe, il s’agissait parfois de composer avec les émissions sonores du bar en rez-de-chaussée. Les choses changent. P n’habite plus le quartier. Et le Galopin a remplacé le bar. En cuisine, Romain Tischenko, ayant participé à l’émission Top Chef en 2010. En salle, son frère Maxime.

De fait, le lieu est prisé. Il est aussi petit. Autant dire qu’il vaut mieux être prévoyant si tu veux t’y attabler. On s’est armé de patience et notre jour J est arrivé, nous allions dîner au Galopin. Joie. Notre résa étant pour le service de 22h00, l’apéro au Sainte-Marthe s’impose, pour changer de la Sardine. Puis ce fut l’heure H.

Nous étions confortablement installés sur les banquettes toutes proches du petit coin que nous pourrions qualifier de bar. On se reconnaît plus chanceux que la table de deux proche de la porte d’entrée en cette froide soirée. Certes, les va-et-vient ne sont pas fréquents, mais tout de même.

La déco est sobre mais étudiée. Pas de fioritures. Le service est adorable (spéciale dédicace à la jeune fille australienne qui travaillait ce soir là). Et les plats qui s’enchaînent sont une suite de petits moments de bonheur.

La formule du soir est à 46 euros pour deux amuse-bouches, une entrée, deux plats et deux desserts. Juste ce qu’il faut.

Le crabe nous donne dès le début du repas l’eau à la bouche. Je ne suis vraiment pas fan de betterave ou de céleri et pourtant, le Galopin a réussi à me réconcilier avec ces ingrédients; le premier, en accompagnement inattendu de presa iberica, le second  en amuse-bouche accompagné de raifort. La daurade royale est fondante et se marie très bien à l’avocat et l’algue. On découvre le citron Meyer (croisement de citron « classique » et de mandarine, voire d’orange) associé à un bar parfait et du champignon. Pour le dessert, je suis ravie de trouver du chocolat avec du kumquat ; et, n’étant pourtant pas une grande adepte de poire, je dois bien me rendre à l’évidence : le sésame et la mandarine la sublime, comme diraient les cuistots Top Chef. Admire.

Bref, bloque une soirée à l’avance, réserve, et profite. Rien à ajouter.

LeGalopin_12LeGalopin_10

Le Galopin. 34 rue Sainte-Marthe, 75010 Paris. Métro Colonel Fabien / Belleville.
Ouvert du mardi au vendredi de 19h30 à 22h30 et le samedi de 19h30 à 23h00.

Laisser un commentaire