Street Bangkok Local Food, ou comment voyager et bien manger pas cher

Samedi. On voulait se faire Le Dude. Sauf que la conso de white russians dans le coin n’a vraisemblablement pas plu au voisinage. Résultat : fermeture administrative (sa mère). On s’est donc remonté le moral en allant boire des pintes en face, Chez Marie. Puis on a commencé à penser à éponger le tout. Nos pas (et nos estomacs) nous ont alors gentiment conduits vers le canal Saint-Martin, là où s’est récemment installée une adresse qui fait beaucoup parler d’elle : Street Bangkok Local Food.

Ce restaurant, imaginé par Norman Kolton, un amoureux de la street food sous toutes ses formes, est une véritable réussite. Côté déco d’abord. Malgré un fond sonore parfois kitch, l’endroit est bien trop « calme » pour que l’on se sente réellement au cœur de l’effervescente Bangkok. Ceci dit, les néons multicolores cheminant au plafond, les écritures thaï ornant les murs, ou encore les tables en inox font quand même leur petit effet dépaysant.

Dans l’assiette, ou plutôt dans les petites barquettes de carton, les portions sont généreuses, colorées et alléchantes. Au Street Bangkok Local Food, tu commandes et récupères ta barquette au comptoir, situé avec la cuisine derrière un assez chouette montage d’échafaudage (et crois-moi, je sais un peu de quoi je parle). Les recettes sont celles de Ja Euarchukiati, ancienne chef du Mandarin Oriental de Bangkok, une valeur sûre donc. On retrouve les classiques de la cuisine thaï : sauce nuoc-mâm, basilic thaï, et pour te désaltérer, la classique Singha beer. La salade de papaye verte s’adresse aux plus courageux, qui oseront affronter le piment. En cas de crise lacrymale intense, l’un des gentils serveurs volera à ton secours et t’amènera quelques morceaux de concombre. Je fus donc visiblement plus inspirée que mes compagnons de voyage en optant pour les brochettes de blancs de poulet marinés (lait de coco, curcuma, tamarin) accompagnées de sauce satay. J’évite ainsi la fameuse crise et me régale. Je finis même complètement repue, au point que mon habituelle gourmandise et mon amour pour ce genre de desserts n’arriveront même pas à me faire craquer pour les coupettes pourtant très tentantes (mangue-coco ou banane-tapioca).

Enfin, l’addition peut paraître impressionnante si on la compare à celles des cantines de rue de Bangkok (aaaah ce fameux pad thai), mais est tout à fait raisonnable pour la qualité des plats servis et des produits utilisés dans la capitale française (sans compter l’économie sur le transport, donc bon). Trois formules, mêlant un choix de viande et/ou de salades, du riz et tout un tas de bonnes choses assaisonnées, sont proposées entre 10 et 15 euros.

En clair, voilà une adresse qu’on n’oubliera pas de sitôt, et encore moins quand l’envie de manger un morceau au soleil au bord du canal se fera sentir!

StreetBangkokLocalFood_2StreetBangkokLocalFood_Collage1
Street Bangkok Local Food.
2 adresses :
*** 3 rue Eugène Varlin, 75010 Paris.

Métro : Château-Landon.
Ouvert du mardi au samedi, de 11h00 à 15h00 et de 19h00 à 23h00, le dimanche de 11h00 à 17h00.

*** Street Bangkok Bastille. 13 rue de la Roquette, 75011 Paris.
Métro : Bastille
Ouvert du lundi au samedi de midi à 1h00.

Laisser un commentaire