Monjul

Quelque chose de fou fou s’est passé. Un truc de dingue. Je suis allée déjeuner, au restaurant, un samedi midi. Pas un brunch, pas à 14h30, pas la tête encore en vrac de ma soirée de la veille. Tout ça pour une bonne raison : une totale des plus réjouissantes chez Monjul, dont je n’avais jamais entendu parler avant C, grâce à qui nous avons pu nous régaler d’une entrée, d’un plat et d’un dessert pour 20 euros 50. Je confirme : ET. Pas OU.

Pour info, si tu as une petite faim, que tu es au régime, ou que tu n’es juste pas drôle, tu auras droit à deux plats sur trois pour 16 euros 50.  Bon, le principe est simple, et de plus en plus répandu : pas de choix, le menu est unique. Pour les gourmands, et curieux, il existe aussi un menu dégustation à 50 euros proposant deux entrées, deux plats et deux desserts.

Monjul est un petit restaurant de la rue des Blancs Manteaux, à la devanture discrète. Quelques petites tables éparpillées dans une salle lumineuse au rez-de-chaussée, aux poutres claires apparentes, offrent une vue sur la cuisine ouverte. Si cet espace est complet, pas de panique, une autre salle se trouve au sous-sol. La décoration est simple, mais chaleureuse.

Côté dégustation, je dois dire que le rapport qualité / prix est assez exceptionnel. Les quantités sont justes, les plats sont savoureux, les assiettes joliment dressées. Ici, on revisite les grands classiques cuisinesques internationaux (de la paella aux moules frites en passant par la moussaka). C’est que le chef, pâtissier de formation, a visiblement pas mal bourlingué. Ceci explique cela.

Lors de notre première visite, nous avons eu droit à un risotto accompagné d’un petit cube original aux crevettes, aux moules et au poulet, suivi d’un bourguignon qui avait clairement plus d’allure que le traditionnel plat de mamie (même si mamie ne cuisine pas trop mal). En dessert, d’heureuses couches aux chocolats. Observe.

 

La carte du soir fait aussi saliver, mais il te faudra -logiquement- cracher un peu plus au bassinet (hé). Compte 35 euros 50 pour le combo entrée / plat / dessert, ce qui reste tout à fait raisonnable. D’ailleurs, on se laisserait bien tenter par « Monsieur Lapin », suivi d’un saumon « pirouette cacahuètes » et d’un diabolo. Il paraît même qu’un peu de cuisine moléculaire traîne parfois dans les assiettes… Bref, une adresse à découvrir et à refaire de toute urgence!

Monjul_1

Monjul. 28 rue des Blancs Manteaux, 75004 Paris. Métro Rambuteau.
Ouvert midi et soir du mardi au samedi.

Laisser un commentaire