An Di An Di, la délicieuse adresse cachée de Ménilmuche

Depuis un moment, L nous parlait de cette perle cachée au cœur de Ménilmontant. Bien cachée même. An Di An Di, ça veut dire Mange! Mange! Alors sur ses conseils, on s’est exécuté. Avec enthousiasme.

Une atmosphère des plus paisibles, à peine vingt couverts, une cuisine ouverte, de grandes baies vitrées, du mobilier en bois et un papier peint de toute beauté aux airs hokusaiesques. Voilà la bulle dans laquelle on se plonge en poussant la porte de ce petit restaurant. L’accueil y est discret, voire timide, mais il est charmant. Nous ne sommes pas encore au complet lorsque je rejoins L et A. Pour nous faire patienter, on dépose sur notre table un panier de pop corn au saté (et non au paprika comme je le pensais…). Good point. Mais le meilleur nous attend. Avec une cuisine fusion mêlant saveurs françaises et asiatiques.

AnDiAnDi_Collage6

La carte est courte. Pourtant, le choix s’avère complexe, chaque ligne fait rêver. On opte donc pour la totale, nous répartissant avec le plus grand sérieux les plats de la liste.

Pour commencer, je me délecte du banh cuon, sorte de crêpe de farine de riz roulée ici garnie de champignons et recouverte d’une émulsion à l’huile de truffe. L’émincé de boeuf à la citronnelle quant à lui n’a pas l’air de décevoir mes compères.

Le filet de boeuf à la sauce pho et à la crème de carotte qui suit est parfaitement cuit et d’une tendresse incroyable, les nems dauphinois sont originaux. En clair, ce plat remporte la palme, suivi de près par le dos de cabillaud cuit à basse température, accompagné de son risotto de riz noir Venere (hé), de champignons, et d’une émulsion coco citronnelle.

Tout est un véritable délice.

Pour finir, un peu moins de ferveur pour les desserts, tant la barre était haute avec les entrées et les plats : riz gluant au lait de coco et mousse mangue ou rocher chocolat/café et crémeux praliné au whisky japonais. On ne laisse néanmoins rien dans les assiettes.

Bref, nous reviendrons avec plaisir et nous ne manquerons pas de dépeindre An Di An Di comme l’une de nos bottes secrètes, ce qu’elle est incontestablement.

AnDiAnDi_Collage5 An Di An Di. 9 Rue du Liban, 75020 Paris.
Métro : Ménilmontant.
Ouvert le soir du mardi au samedi et le midi les jeudis et vendredis.
Entrées et desserts : 7-8 euros. Plats : 17-20 euros.

1 commentaire sur “An Di An Di, la délicieuse adresse cachée de Ménilmuche”

Laisser un commentaire