HEY maDAME, t’es CHARmante.

Chères féministes,

Pour ces combats menés à propos des femmes battues, des inégalités de salaires, du harcèlement sexuel, des insultes dans la rue, … , je vous admire.

Pour celui, plus récent, prônant la disparition du « mademoiselle« , je m’interroge.

Sur madameoumadame.com, le site créé pour l’occasion, on peut lire : « Ce n’est pas flatteur. Il est bien plus poli d’appeler une femme «madame», et ainsi de ne pas porter de jugement sur sa vie privée. Contrairement à une idée reçue, ce n’est pas flatteur de laisser entendre à une femme qu’elle est « disponible », notamment dans un contexte professionnel !« 

Dans les faits, les jeunes filles sont couramment appelées (par les hommes ET les femmes) mademoiselle plutôt que madame, peu importe qu’elles soient mariées ou non. Personnellement, à 28 ans, je trouve cela plutôt flatteur. Pas l’inverse. Vraiment. Ayant toujours travaillé dans des domaines majoritairement masculins, je me suis rarement sentie offensée lorsqu’on m’appelait mademoiselle. J’ai pu souvent constater que les hommes finissaient par être de plus en plus perdus quant au comportement à adopter face à une femme dans un environnement professionnel, tant les interprétations sont potentiellement très variées. Certes, j’ai parfois eu le sentiment d’être effectivement traitée différemment, et c’était bien souvent à cause des femmes elles-mêmes.

Je suis peut-être naïve, manipulée ou simplement idiote, mais sincèrement, je ne vois pas en quoi se faire appeler mademoiselle relève de l’impolitesse ou du jugement.

Je ne savais pas non plus que cocher une case « Mademoiselle » signifiait que l’on était disponible. Mademoiselle ne signifie plus depuis longtemps célibataire. Comme les hommes ne sont pas tous des prédateurs prompts à faire une enquête vicieuse sur vous dès qu’ils vous appellent mademoiselle, dans l’attente de vous voir éventuellement préciser que vous êtes madame, et ainsi de savoir s’ils peuvent ou non se jeter sur vous. Comme si la femme mariée freinait systématiquement les ardeurs. Si le damoiseau (ou je ne sais quelle autre appellation) existait, cela n’arrêterait pas plus les tentatives d’approche féminines. Nous voulons être à égalité. Bien, jouons également le jeu. Arrêtons de prétendre avoir le droit à des traitements que nous ne daignons pas accorder aux hommes. Je ne dis pas qu’il n’y a plus de combats féministes à mener. Mais reconnaissons que les hommes font des progrès. Que le féminisme en fasse autant.

Se battre pour le droit des femmes, oui. Etre une macho au féminin, non.

1 commentaire sur “HEY maDAME, t’es CHARmante.”

Laisser un commentaire