Girls just want to have fun.

Véritable engouement ou mode passagère? Les potes, les gens de la rue, le petit frère, la grande soeur, les collègues… Tous s’y mettent. Les puristes diront que ces trucs existent depuis la nuit des temps; que le leur, ils le bricolent depuis 15 ans. C’est bien.

Une chose est sûre, les fixed gears qui se multiplient dans la capitale lui donnent des airs de Grosse Pomme. Et ça me rappelle une violente collision manhattanienne avec un coursier en vélo à pignon fixe visiblement très pressé (ou ne maîtrisant pas encore tout à fait le subtile freinage de son engin). Que Paris ressemble à NYC en termes d’offres de taxis aurait pu être préférable, car trois yellow cabs qui accourent quand tu lèves la main à la manière de Sarah Jessica Parker, bourrée, le samedi à 3h du mat’ relève toujours du doux rêve. Mais ceci est un autre débat.

De même que les fixed gears, les longboards (as you can see, I’m very good in English) font un carton, hé. A l’image de Lou Doillon, croisée il y a quelques semaines à Faidherbe-Chaligny sur sa planche. Visiblement pas très à l’aise, mais pour oser prendre le risque de se péter un ongle sur le pavé parisien, je dis respect. Et puis Lou Doillon, elle a la classe, même avec des Docs alors… Il semblerait donc que les nanas de plus de 15 ans peuvent aujourd’hui rider sans qu’on les traite de gamines. A Paris en tout cas. Car Lou Doillon est loin d’être seule.

Bon, notons quand même une condition impérative pour faire ce genre de truc (pensez au surf) : avoir l’air méga cool. Vous imaginez, vous, une Marie-Chantal (désolée Marie-Chantal mais reconnais que ton prénom est fortement connoté), ridant avec serre-tête, collier à perles et jupe droite? Non? Moi non plus. D’où la condition du cool.

Bref. Voilà où je voulais en venir  : des nanas cools (Longboard Girls Crew), sur leur longboard, et un mec cool (Juan Rayos), pour faire des vidéos cools. Manque plus qu’une vidéo cool dans Paris. Un combi et des meufs pareilles dans les rues de Paname, ça le ferait, non? Check, check, check.

1 commentaire sur “Girls just want to have fun.”

Laisser un commentaire